Rechercher

Ok

Inscrivez-vous à notre lettre d'information


Attachments

Rejoignez-nous sur

facebook   &   twitter

Quarante-sixième session ordinaire du CESE

Le CESE présente son rapport sur l’économie sociale et solidaire

 








Le Conseil Economique, Social et Environnemental a tenu, le jeudi 29 janvier 2015, sa 46ème session ordinaire, présidée par Monsieur Nizar Baraka. Cette session a été consacrée à la présentation du projet d’avis et de rapport du Conseil sur le thème : « Economie sociale et solidaire : un levier pour une croissance inclusive ».





Objet d’une auto-saisine confiée à la Commission permanente chargée des Affaires de Formation, de l’Emploi et des Politiques Sectorielles, cette thématique a été choisie au vu du caractère inclusif réducteur des inégalités de l’économie sociale et solidaire et eu égard au potentiel offert par ce secteur pour assurer une croissance inclusive.  Ainsi, le projet d’avis passe en revue l’évolution de l’économie sociale et solidaire ainsi que les différents acteurs actifs dans le paysage économique national, entre mutuelles, associations et coopératives. Cependant, le CESE a pu observer que le développement du secteur fait face à de nombreuses contraintes d’ordre juridiques, institutionnelles et socioéconomiques. L’avis présente ainsi un ensemble de de propositions et de mesures pratiques pour que l’Economie sociale et solidaire puisse pleinement jouer son rôle.


Le CESE prône le développement d’une politique économique et industrielle qui inclut les acteurs de l’ESS dans la chaine de valeur. Le CESE préconise ainsi une politique d’intégration verticale et horizontale des différents acteurs de l’ESS. Ces acteurs devraient s’intégrer, avec les autres secteurs, aux pôles de compétitivité (Clusters) tant au niveau régional ou encore au niveau transversal. Cette politique devrait, selon le Conseil, améliorer l’accès aux marchés des acteurs de l’ESS, impulsant ainsi une création d’emplois, plus inclusive, tout au long de la chaine de valeur.


Le CESE recommande d’adopter un cadre législatif dédié permettant au Maroc de participer au mouvement mondial de reconnaissance accrue du secteur de l’ESS, de renforcer et mettre en place un système de gouvernance national et régional qui pourra dynamiser et accompagner le développement du secteur et sa croissance et d’accompagner et intégrer le développement des acteurs du secteur aux politiques économiques et aux grands chantiers du pays.


Acc s Rapide
Le conseil et vous
Actuellement, le contexte économique et social...

Suite

Actualités
Renouvellement des instances du CESE

Suite

Avis
Le Conseil est tenu d'émettre son avis en...

Suite

Communiqués de presse
Convention de Coopération CESE/CESOC

Suite